Untitled Document

0

Vous êtes médecin du travail en service interentreprises. Monsieur C., 51 ans, se présente en visite spontanée avec une plombémie à 900 µg /l (prélèvement exécuté dans de bonnes conditions, dosage par un laboratoire agréé). Ce dosage a été prescrit par son médecin traitant à la demande du patient intrigué par un reportage vu à la télévision. Le patient est chef d’atelier dans une entreprise de broyage de minerai de fer et de manganèse, suivi depuis 5 ans en médecine du travail. Il ne bénéficie pas d’une surveillance médicale spéciale pour le plomb. Il n’a aucun antécédent particulier, un tabagisme arrêté il y a 15 ans et une consommation alcoolique (vin) modérée. Avant d’entrer dans l’entreprise, il était gérant de société et n’exécutait que les tâches administratives. Vous pensez à une intoxication saturnine chronique.

1. Que recherchez-vous à l’interrogatoire ? A – une source de Plomb professionnelle B – une source de Plomb extra-professionnelle C – des cas d’intoxication saturnine dans l’entreprise D – la manipulation d’essence sans plomb E – des amalgames dentaires

Réponse 1

2. L’interrogatoire peut retrouver ? A – l’absence de plainte fonctionnelle. B – des céphalées C – des troubles de la mémoire D – des signes d’irritabilité apparition récente E – des crises de goutte récentes

Réponse 2

3. L’examen clinique : A – peut être normal B – peut retrouver un ballonnement abdominal associé à un inconfort digestif C – peut retrouver un liseré gingival D – peut retrouver des troubles psychiatriques mineurs E – retrouve le plus souvent des anomalies

Réponse 3

4. L’examen neurologique peut : A – mettre en évidence une polynévrite sensitivo-motrice des membres inférieurs B – retrouver un problème parkinsonien C – un problème cérébelleux D – des dyskinésies des membres supérieurs E – une paralysie de l’extenseur du 3ème et 4ème doigt

Réponse 4

5. L’interrogatoire de votre patient ne révèle aucune plainte fonctionnelle, l’examen clinique complet est normal. La source de plomb n’est connue ni du patient, ni du chef d’entreprise. Vous suspectez que les minerais traités sont contaminés. Quels examens complémentaires demandez-vous ? A – aucun. B – NFS avec recherches d’hématies à granulations basophiles sur frottis. C – ASAT, ALAT, gGT, PA. D – urée, créatinine, uricémie. E – calcémie.

Réponse 5

6. Quels autres examens demandez-vous ? A – la plombémie à 900 µg / l est suffisante B – dosage des ALA-U et PPZ. C – plomburie spontanée D – plomburie provoquée E – dosage de Plomb dans les cheveu

Réponse 6