Tableau N° 12 : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène asymétrique, dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d’allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)

0
Désignation des maladies
Délai de prise en charge
Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
– A –
 Troubles neurologiques aigus :
Syndrome ébrieux pouvant aller jusqu’à des manifestations psychiques délirantes
Syndrome narcotique pouvant aller jusqu’au coma avec ou sans convulsionsNévrite optique

Névrite trigéminale

7 jours

Préparation, emploi et manipulation des produits précités (ou des préparations en contenant), notamment comme solvants ou matières premières dans l’industrie chimique, ainsi que dans les travaux ci-après : extraction des substances naturelles, décapage, dégraissage des pièces métalliques, des os, peaux et cuirs, et nettoyage des vêtements et tissus.
 

Préparation et application des peintures et vernis, des dissolutions et enduits de caoutchouc 

 

 

Fabrication de polymères de synthèse (chloro-2-butadiène-1-3, dichloro-1-1-éthylène asymétrique, dichlorométhane). 

Préparation et emploi du dibromo-1-2-éthane, en particulier dans la préparation des carburants.

 

 

– B –
Troubles neurologiques chroniques : Syndrome associant troubles de l’équilibre, de la vigilance, de la mémoire
90 jours
– C –
Troubles cutanéo-muqueux aigus : Dermo-épidermite chronique irritative, ou eczématiforme récidivant après nouvelle exposition au risque

Conjonctivite aiguë

 

7 jours
– D –
Troubles cutanéo-muqueux chroniques : Dermo-épidermite chronique irritative, ou eczématiforme récidivant après nouvelle exposition au risque

Conjonctivite chronique

 

90 jours
 
– E –
Troubles hépato-rénaux : Hépatite cytolytique, ictérique ou non, initialement apyrétique

Insuffisance rénale aiguë

 

7 jours
– F –
Troubles cardio-respiratoires : Oedème pulmonaire

Troubles du rythme ventriculaire cardiaque avec possibilité de collapsus cardio-vasculaire

 

7 jours
– G –
Troubles digestifs : Syndrome cholériforme apyrétique
 

7 jours

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici