☞ UVMT – Université Virtuelle de Médecine du Travail

0

I. Généralités

Synonymes : hexaméthylène, hexa-hydrobenzène.
Numéro CAS : 110-82-7.
Formule : C6H12

CH2
/ ……
H2C…. CH2
|……….|
H2C ..CH2
……./
CH2

Le cyclohexane est un hydrocarbure saturé cyclique.
C’est un solvant qui se présente sous la forme d’un liquide incolore, d’odeur âcre.

Le cyclohexane est utilisé dans : – la dissolution des peintures, des encres, des vernis et enduits ; – la fabrication des colles et adhésifs ;

– comme solvant des huiles, des graisses et certaines matières plastiques.

II. Propriétés physico-chimiques

Le cyclohexane est insoluble dans l’eau, mais miscible à de nombreux solvants organiques.
C’est un composé stable, mais qui peut réagir violemment avec les oxydants puissants.

III. Données cinétiques principales

Le cyclohexane est absorbé essentiellement par voie respiratoire.
Il est métabolisé en grande partie dans le foie où il subit une hydroxylation en cyclohexanol. L’élimination du cyclohexanol se fait par les urines, dans lesquelles on retrouve également des dérivés glucuro et sulfoconjugués. Une faible partie du cyclohexane est éliminé cependant sous forme inchangée lors de l’expiration et dans les urines.

IV. Toxicité

Organe cible : système nerveux central.

Toxicité aiguë La toxicité du cyclohexane est celle des hydrocarbures pétroliers liquides distillant au-dessous de 300°C. Le cyclohexane peut entraîner des vertiges, des tremblements, une perte de connaissance, des troubles de la conscience pouvant aller jusqu’au coma.

L’ingestion provoque des nausées et vomissements et, si elle est massive, une pneumopathie d’inhalation.

Toxicité chronique Le cyclohexane n’entraîne pas d’atteinte spécifique.

Comme la plupart des solvants, il peut provoquer des dermatoses d’irritation.

V. Surveillance en médecine du travail

1) Évaluation de l’exposition

  • VLE-VME :
    VME = 300 ppm, soit 1 050 mg/m3.
    VLE = 375 ppm, soit 1 300 mg/m3
  • Biométrologie : les concentrations maximales admissibles sont :
    – pour le cyclohexanol urinaire = 3,2 mg/g de créatinine, – pour le cyclohexane sanguin = 45 microg/100 ml (pendant l’exposition),

    – pour le cyclohexane dans l’air expiré = 220 ppm (pendant l’exposition).

2) Surveillance médicale

Rechercher à l’embauche, des affections cutanées, respiratoires ou neurologiques, chroniques pouvant être aggravées par l’exposition aux solvants.
Lors des visites de contrôle, rechercher les signes cliniques, tant au niveau cutané que neurologique (irritabilité, troubles de mémoire).

VI. Conduite à tenir en cas d’intoxication aiguë

Traitement identique de tous les hydrocarbures pétroliers liquides distillant au-dessous de 300°C : – en cas de contact cutané : retirer les vêtements souillés et laver à grande eau pendant 15 minutes. Si des lésions cutanées apparaissent ou si la contamination est étendue ou prolongée, consulter un médecin.

– en cas d’ingestion : radio pulmonaire qui décidera de la suite thérapeutique en fonction de l’état du parenchyme pulmonaire (voir chapitre hexane).