☞ UVMT – Université Virtuelle de Médecine du Travail

0

Salarié alcoolo-dépendant

Anonyme – 7/9/2001 à 16:38

Un des salariés d’une entreprise de maçonnerie est alcoolo-dépendant. Son employeur est assez attaché à le garder, ceci malgré les nombreuses fautes parfois lourdes. La relation employé-employeur est donc assez bonne. Nous essayons (l’employeur et moi) de l’orienter vers une prise en charge adaptée dans un service d’alcoologie. Une inaptitude aggraverait sans aucun doute la pathologie puisqu’une désinsertion sociale ne favoriserait pas un arrêt de l’enolisme. Par contre, il existe un danger réel puisque le patient risque une chute d’un toit s’il est imprégné. Que feriez-vous à ma place chers collègues ? Dois-je le mettre inapte ?

webmaster – 9/9/2001 à 10:10

NDLR : ce message a été transféré de l’ancien forum UVP5 Médecine du Travail

Dr JC MARTIN – 7/9/2001 à 16:38

Il existe un bon climat médecin du travail-salarié-employeur. Une inaptitude au poste de maçon a toutes les chances, d’une part de briser ce bon climat, d’autre part de dèsinsérer socialement le patient. Vous pourriez certainement en discuter directement avec le patient afin qu’il puisse en prendre conscience et prononcer une aptitude avec restrictions (pas de travail en hauteur, pas de conduite de véhicule….)en ayant toutefois pris un RDV pour ce patient auprès d’une consultation de pathologie professionnelle.

Cette dernière peut à la fois vous aider dans la décision d’aptitude au poste de travail, mais aussi convaincre le patient et l’orienter pour son sevrage.