☞ UVMT – Université Virtuelle de Médecine du Travail

0

Et si on supprimait l’aptitude ??

Iggy o – 20/2/2003 à 09:56

http://perso.wanadoo.fr/christian.crouzet/smpmp/images-SMT/Ehster14nov02-A4.pdf

Anonyme – 8/3/2003 à 17:32

Et si on la maintenait ? Pourquoi veut-on toujours opposer notre rôle à la fois de conseiller du salarié et de l’employeur à notre capacité d’expertise du fait de notre formation universitaire spécialisée en tant que médecins spécialistes en santé au travail ?

Vouloir à tout prix supprimer cet avis d’expertise contre le siège de simple conseiller plus “confortable” me semble bien utopique, une belle fable de la Fontaine : le corbeau et le renard…

Un médecin spécialiste en médecine du travail

Iggy Po – 11/3/2003 à 13:13

http://perso.wanadoo.fr/christian.crouzet/smpmp/html-SMT/do-ethique-responsabilite.html

Anonyme – 11/3/2003 à 14:04

Merci Iggy Po pour ce lien qui a le mérite d’exprimer clairement un avis sur l’aptitude que beaucoup de posent, mais que certains préfèrent ne pas se poser, confortés par la législation qui un jour peut changer ! Les rôles d’expertise et de conseil son différent, et souvent inconciliables. Il s’agit d’une grosse difficulté de la mission de médecin du travail.

Vous n’êtes pas médecin du travail, mais je pense que vous avez compris, à travers vos lectures (que parfois vous nous conseillez), que notre fonction est loin d’être aussi confortable que beaucoup le croient !!!

Hervé – 11/3/2003 à 16:11

bonjour je suis medecin du travail depuis peu et je trouve que tes commentaires sur la medecine du travail manquent totalement d’objectivité. je te propose un examen gratuit dans mon cabinet de neuro-psychologie.

Iggy Po – 11/3/2003 à 16:25

Les précédents commentaires ne sont pas de moi

Anonyme – 11/3/2003 à 21:07

Si le métier de médecin du travail était “simple”…si on pouvait mettre Paris dans une bouteille…si la guerre de Troie n’avait pas eu lieu… Comme je le dise souvent à un certain nombre de salariés que je voie pour la première fois en visite de médecine du travail : “vous êtes libres de me dire et/ou de me déclarer ce que vous voulez, charge à moi de retranscrire avec votre accord sur le dossier médical vos réponses…”(…) par contre si un jour j’estimais devoir chercher une éventuelle contre-indication pour le maintien à un poste ou pour un autre poste de travail…je me donnerais les moyens nécessaires pour “chercher” des réponses afin de vous donner un avis d'(in)aptitude au poste avec le plus d’honnêteté professionnelle possible. Il est bien légitime de ne pas être totalement satisfait du système actuel…mais médecin du travail c’est un métier !…nous devons prendre l’exemple sur les autres confrères et notamment nos confrères chirurgiens qui continuent malgré tout à opérer malgré certaines difficultés liées aux risques de leur métier…des problèmes d’assurance…des tendances de procédurisation de la part du grand public…je ne vous parle même pas des problèmes des psychiatres et autres anesthésistes-réanimateurs…!!! …puisque certains semblent totalement crucifiés par “l’affaire de l’amiante”, les Autres savaient aussi…ce constat et cette vérité n’effaceront sans doute pas les souffrances des victimes et de leur famille mais…l’amiante n’est que l’arbre qui cache la forêt…regardez donc la liste du CIRC, de l’U.E. et vous verrez …ouvrez les yeux…ne vous laissez pas éblouir par ce “ciel vanille”… S’il faut supprimer la médecine du travail, alors supprimons la ! Personnellement s’il faut me reconvertir demain et bien je le ferais mais en attendant…je suis médecin du travail et je suis un professionnel. Qu’attendent donc les partenaires sociaux et le législateur !? Mais en attendant … fais donc correctement notre boulot, le respect et la confiance ça se mérite et ça se gagne sur le terrain du vaste champ de la santé au travail… Rien ne sert de “paragrapher” des avis d’aptitude… Des professionnels à Bac + 3 ou + 5 n’ont aucun état d’âme pour se considérer comme “experts”, pourquoi donc se poser la question de la morale et de l’éthique alors que la vérité est peut être ailleurs. Ouvrez donc les yeux et regardez notre monde, notre Terre et vous verrez qu’à toute proportion gardée nous ne sommes pas si mal logés…n’y voyez aucune autosatisfaction mal placée…il faut savoir raison gardée et rechercher la voie du (juste) milieu, un certain état d’équilibre…

Le meilleur est toujours pour demain certes… mais en attendant…

Iggy Po – 18/3/2003 à 08:52

a voir chez SMT

http://www.a-smt.org/textes/apt_ethique2.html

ramazzini2003 – 31/5/2003 à 22:43

Je suis médecin du travail dans l’assurance maladie des marins et pêcheurs espagnols (où je travaille en qualité de Médecin de Santé des Gens de Mer) Je trouve que chez vous, en France, vous avez quand même un cadre législatif qui répond un peu plus au droits et libertés des candidats. Ici en Espagne, cela n’existe pas et on se voit dans un rôle assez inconfortable parce que les candidats n’ont de recours qu’en justice (chambre social des tribunaux) De toutes façons, ce sujet n’interesse pas beaucoup les gens (même pas les syndicats ni les professionels!) et quand j’en parle on se moque de moi… Peut-être ma formation francophone m’impose un débat interne dans ma tête qui n’existe pas dans les têtes qui m’entourent. Mes salutations les plus cordiales, Ramazzini2003 [email protected]

Iggy Po – 1/6/2003 à 14:24

Que faut il comprendre ???

Iggy

philou – 10/6/2003 à 20:52

réponse au cher anayme du 11.03: poisson sans doute ? nager entre deux ou trois eaux ne te gêne pas ? l’aptitude c’est ta raison d’être ? est-ce compatible avec l’éthique (ouais, ça existe!) médicale, humaniste?? dans les camps il y avait aussi des médecins…

###########…

[Edité le 11/6/2003 par Webmaster]

Anonyme – 10/6/2003 à 23:17

Réponse de l’anonyme du 11.03 Ce ne sera pas moi qui te jettera la première pierre… Ne compte pas sur moi non plus pour couper la branche sur laquelle on est suspendu… On ne se connaît pas et donc ne te permet pas des jugements de valeurs toutes faites et des comparaisons douteuses. L’éthique c’est personnel et en tout cas à ne pas le crier sur tous les toits comme une mauvaise publicité pour lessive sur qui “lave plus blanc”… Serais-tu partisan de faire par principe des fiches d’avis d’aptitude de complaisance ? Où est l’honneur ? Où est donc l’amour de ton métier dans ce type de pratique ? La Société s’interroge beaucoup mais es-tu si sûr d’apporter les bonnes réponses ? Ne me jette pas la première pierre…

merçi

Webmaster – 11/6/2003 à 08:13

Je constate que le débat est passionné et je demande aux participants un peu plus de modération dans leurs propos (voir d’un peu plus de recul avant de poster leur message), faute de quoi je serais obligé d’utiliser à nouveau mon rôle de modérateur. Quelque soit l’opinion que l’on puisse avoir sur l’avis d’aptitude, il me semble scandaleux et intolérable de comparer cette situation avec celle des médecins qui sélectionnaient des personnes pour la mort dans les camps de concentration ! C’est le reflet (et il s’agit là de mon avis personnel), à la fois d’un manque de profondeur d’analyse sur la question de l’aptitude au travail, mais également d’une comparaison tendant à banaliser un crime contre l’humanité.

Je préfère donc clore sur ces mots ce débat.