☞ UVMT – Université Virtuelle de Médecine du Travail

0

Reprise du travail forcée

Wombat – 11/5/2003 à 20:15

Bonjour, Je suis en arrêt de travail depuis le 9 décembre 2002 pour dépression réactionnelle. Je travaille à la Poste dans un centre de tri avec des horaires de nuit de 1h à 6h. Un médecin missionné par La Poste est venue me contrôler à mon domicile le 17 avril 2003 vers 20h !!!. Ce médecin m’a simplement interrogé pendant environ 10 minutes sans même m’osculter. Il a conclu que j’étais apte à reprendre mon travail dès la fin de mon arrêt. Evidement, je n’ai pas repris. La Poste m’a adressé une lettre recommandée avec accusé de réception le 6 mai 2003, en me stipulant qu’un médecin assermenté était venu à mon domicile et avait conclu que j’étais apte à reprendre mes fonctions et que si je ne reprenais pas, il me mettait en congé sans traitement jusqu’à ma reprise effecitve. Pouvez-vous m’aider ? La Poste a-t-elle le droit de mettre en congé sans traitement pour maladie ?

Merci

Anonyme – 11/5/2003 à 20:51

La médecine de contrôle n’a rien n’a voir avec la médecine du travail, et 99% des médecins assermentés ne sont pas des médecins du travail, mais des médecins généralistes !!! Ceux-ci sont d’ailleurs payés directement par les administrations qui les solicitent. D’ailleurs, le médecin du travail ne peut pas se prononcer sur une aptitude au poste pendant un arrêt de travail. Un avis d’aptitude pendant un arrêt de travail n’a aucune valeur légale.

Cette procédure de médecins assermentés, si elle est parfaitement contestable, est tout à fait règlementaire et doit probablement figurer quelque part dans vos status.