UVMT participe aux
Campus Numériques

     Menu Principal

· Accueil
· Recherche avancée

Formation UVMT
· Formations
· Entrée D.E.S.
· Législation
· Toxicologie
· F.A.Q.
· Q.C.M.
· Cas Cliniques
· Veille documentaire
· Thèses et mémoires
· Forum Saint Jacques
· Banque de données
· Cours les plus lus

UVMT et Vous
· Forum
· Dialogue (Chat)
· Calendrier
· Newsletter
· Sondages

UVMT et Internet
· Les guides UVMT
· Liens
· Statistiques
· Recommandez nous

Communauté UVMT
· Votre compte
· Liste des comptes


     Recherche


     Qui est en ligne ?
Il y a pour le moment 31 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

      Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...

     Sur le Web

     A propos d'UVMT

UVMT est un site de télé-enseignement développé par l'Institut Interuniversitaire de Médecine du Travail de Paris Ile de France.

Pour en savoir plus sur UVMT, cliquez ici.


 




[ Thèses et mémoires | Nouveaux | Populaires | Aléatoires ]

Les thèses et mémoires présentés sur ce site ont été selectionnés par un comité de lecture composé d'enseignants.
L'accès en libre consultation sur UVMT de ces travaux a nécessité l'aimable autorisation des auteurs.
Toute reproduction complète ou incomplète nécessite l'autorisation des auteurs de ces travaux, conformément au droit de la propriété intellectuelle.


Catégorie: Radioprotection

Thèses et mémoires classés par : Titre (A\D) Date (A\D) Popularité (A\D)
Thèses et mémoires: Titre (de A à Z)


Dosimétrie opérationelle en médecine nucléaire : étude de poste de la TEP  Populaires
Description: Depuis trois ans, la surveillance du personnel exposé aux rayonnements ionisants a fait l’objet d’évolutions réglementaires importantes, imposant notamment l’enregistrement individuel, en temps réel, de la dose. Dans le cadre de la mise en place de la dosimétrie opérationnelle en milieu médical, une étude a été menée en collaboration entre le Service de Protection Radiologique des Armées et le Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce. Le but de l'expérimentation était d'évaluer, pour le personnel du service, l'importance des expositions liées aux différentes techniques de radiodiagnostic et d’apprécier l'efficacité des mesures d'aménagement du poste de travail des techniciens et manipulateurs. La Tomographie par Emission de Positons (TEP) a particulièrement été étudiée. Cette technique très performante nécessite une vigilance particulière du fait du caractère pénétrant des rayonnements utilisés et des activités injectées. La TEP est une technique d’imagerie basée sur l’utilisation de molécules biologiques marquées par des radio-éléments émetteurs +, qui permet d’explorer le fonctionnement et le métabolisme du corps humain. Elle est particulièrement utile en cancérologie pour compléter le bilan primaire d’un cancer ou évaluer l’extension tumorale à distance du foyer primaire. La technique de la TEP est basée sur la détection des rayonnements gamma d’annihilation, consécutifs de la désexcitation d'émetteurs de positons introduits dans des ligands naturels. L'énergie des photons est de 511 keV, nettement supérieure aux énergies classiques rencontrées habituellement en médecine nucléaire. Le fluoro-désoxyglucose marqué au Fluor-18, ou 18F-FDG, est actuellement le traceur émetteur de positons le plus utilisé. La surveillance dosimétrique a été menée pendant six mois (dosimètres électroniques individuels DMC 2000-S). Les personnels les plus exposés sont les manipulateurs (2,4 et 2,94 mSv/an) et l'infirmier (1,13 mSv/an). L'exposition des autres catégories professionnelles est plus faible: médecin nucléaire (0,43 mSv/an) et secrétaire (0,07 mSv/an). Les postes de travail les plus irradiants pour les manipulateurs sont la préparation et l'injection des radio pharmaceutiques (18 Sv/jour) et la réalisation des examens de tomographie par émission de positons (19 Sv/jour). La dose annuelle reçue au poste TEP par un technicien qui y serait affecté toute l'année pourrait varier entre 4,5 et 9 mSv dans les conditions où les mesures ont été réalisées (nombre d'examens réalisés, activités manipulées. Cette expérience de dosimétrie opérationnelle a permis d'évaluer en temps réel l'exposition relative aux différents postes de travail du service de médecine nucléaire. Elle a mis en évidence des niveaux d'exposition inférieurs aux limites légales, sans toutefois être négligeables pour certains postes de travail bien identifiés. Le classement en catégorie A pour les manipulateurs et l'infirmier se justifie pleinement. Sans une organisation rigoureuse au sein du service de médecine nucléaire, et une rotation équilibrée du personnel entre les différents postes de travail, les doses efficaces mesurées pourraient flirter, dans certaines circonstances, avec les futures limites d'exposition professionnelle (20 mSv sur 12 mois consécutifs). Ceci souligne l’intérêt de la dosimétrie opérationnelle dans les services de médecine nucléaire.
Ajouté le: 12-mar-2004 Hits: 9300 Evaluation: 1.2 (5 Votes)

  


Ce site est optimisé pour une définition de 1024 x 768 ou supérieure.
Il nécessite pour certaines fonctions le plug-in Macromedia Flash Player.

Les marques et les noms de produit sont des marques déposées ou des marques commerciales de leur détenteur respectifs
Google