UVMT participe aux
Campus Numériques

     Menu Principal

· Accueil
· Recherche avancée

Formation UVMT
· Formations
· Entrée D.E.S.
· Législation
· Toxicologie
· F.A.Q.
· Q.C.M.
· Cas Cliniques
· Veille documentaire
· Thèses et mémoires
· Forum Saint Jacques
· Banque de données
· Cours les plus lus

UVMT et Vous
· Forum
· Dialogue (Chat)
· Calendrier
· Newsletter
· Sondages

UVMT et Internet
· Les guides UVMT
· Liens
· Statistiques
· Recommandez nous

Communauté UVMT
· Votre compte
· Liste des comptes


     Recherche



Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: Unable to save result set in /home/uvmt/www/mainfile.php on line 957

Warning: mysql_num_rows(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/uvmt/www/mainfile.php on line 958
     Qui est en ligne ?
Il y a pour le moment invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

      Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...

     Sur le Web

     A propos d'UVMT

UVMT est un site de télé-enseignement développé par l'Institut Interuniversitaire de Médecine du Travail de Paris Ile de France.

Pour en savoir plus sur UVMT, cliquez ici.


 

Tableau N° 25 du régime général : Pneumoconioses consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice libre

(4750 lectures)   Format imprimable



Date de création : 3 août 1945
Dernière mise à jour : 28 mars 2003
Désignation des maladies
Délai de prise en charge
Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies

- A -

Affections dues à l’inhalation de poussières
de silice cristalline : quartz, cristobalite,
tridymite.

A1. – Silicose aiguë : pneumoconiose caractérisée par des lésions alvéolointerstitielles bilatérales mises en évidence par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomopathologiques (lipoprotéinose) lorsqu’elles existent ; ces
signes ou ces constatations s’accompagnent de troubles fonctionnels respiratoires d’évolution rapide.

A2. – Silicose chronique : pneumoconiose caractérisée par des lésions interstitielles micronodulaires ou nodulaires bilatérales
révélées par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomo-pathologiques lorsqu’elles existent ; ces signes ou ces
constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires.

Complications :
- cardiaque :
- Insuffisance ventriculaire droite caractérisée.
- Pleuro-pulmonaires :
- Tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium
xenopi, M. avium intracellulare, M. kansaii) surajoutée et caractérisée ;
- Nécrose cavitaire aseptique d’une masse pseudotumorale ;
- Aspergillose intracavitaire confirmée par la sérologie ;
- non spécifiques :
- Pneumothorax spontané ;
- Surinfection ou suppuration bactérienne bronchopulmonaire,
subaiguë ou chronique.

Manifestations pathologiques associées à des signes radiologiques ou des lésions de nature silicotique :
- cancer bronchopulmonaire primitif ;
- lésions pleuro-pneumoconiotiques à type rhumatoïde (syndrome de Caplan-Collinet).

A3. – Sclérodermie systémique progressive.

- A -


A1. – 6 mois
(sous réserve
d’une durée
minimale
d’exposition
de 6 mois)

 


A2. – 35 ans
(sous réserve
d’une durée
minimale
d’exposition
de 5 ans)

 

 

A3. – 15 ans
(sous réserve
d’une durée
minimale
d’exposition
de 10 ans)

- A -

Travaux exposant à l’inhalation de poussières renfermant de la silice cristalline, notamment :
Travaux dans les chantiers et installations de forage, d’abattage, d’extraction et de transport de minerais ou de roches renfermant de la silice cristalline ;
Travaux en chantiers de creusement de galeries et fonçage de puits ou de bures dans les mines ;
Concassage, broyage, tamisage et manipulation effectués à sec, de minerais ou de roches renfermant de la silice cristalline ;
Taille et polissage de roches renfermant de la silice cristalline ;
Fabrication et manutention de produits abrasifs, de poudres à nettoyer ou autres produits renfermant de la silice cristalline ;
Travaux de ponçage et sciage à sec de matériaux renfermant de la silice cristalline ;
Extraction, refente, taillage, lissage et polissage de l’ardoise ;
Utilisation de poudre d’ardoise (schiste en poudre) comme charge en caoutchouterie ou dans la préparation de mastic ou aggloméré ;
Fabrication de carborundum, de verre, de porcelaine, de faïence et autres produits céramiques et de produits réfractaires ;
Travaux de fonderie exposant aux poussières de sables renfermant de la silice cristalline :
décochage, ébarbage et dessablage ;
Travaux de meulage, polissage, aiguisage effectués à sec, au moyen de meules renfermant de la silice cristalline ;
Travaux de construction, d’entretien et de démolition exposant à l’inhalation de poussières renfermant de la silice cristalline ;
Travaux de calcination de terres à diatomées et utilisations des produits de cette calcination ;
Travaux de confection de prothèses dentaires.
Travaux de décapage ou de polissage au jet de sable contenant de la silice cristalline.

 

 

 

- B -

Travaux exposant à l’inhalation de poussières minérales renfermant des silicates cristallins (kaolin, talc) ou du graphite, notamment :
B1. – Travaux d’extraction, de broyage et utilisation industrielle du kaolin : faïence, poterie.
B2. – Travaux d’extraction, de broyage, de conditionnement du talc ; Utilisation du talc comme lubrifiant ou comme charge dans l’apprêt du papier, dans la préparation de poudres cosmétiques, dans les mélanges de caoutchouterie et dans certaines peintures.
B3. – Manipulation, broyage, conditionnement, usinage, utilisation du graphite, notamment comme réfractaire ;
Fabrication d’électrodes.

 

 

- C -

Travaux exposant à l’inhalation de poussières de houille, notamment : travaux au fond dans les mines de houille.

- B -


Affections dues à l’inhalation de poussières minérales renfermant des silicates cristallins (kaolin, talc) ou du graphite :
Pneumoconioses caractérisées par des lésions interstitielles bilatérales révélées par des examens radiographiques ou tomodensitométriques ou par des constatations anatomo-pathologiques lorsqu’elles existent, que ces signes radiologiques ou
ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires :

B1. Kaolinose.

B2. Talcose.

B3. Graphitose.

- B -


35 ans
(sous réserve
d’une durée
d’exposition
de 10 ans)

- C -

Affections dues à l’inhalation de poussières de houille :

C1. – Pneumoconiose caractérisée par des lésions interstitielles bilatérales révélées par des examens radiographiques ou tomodenistométriques ou par des constatations
anatomopathologiques lorsqu’elles existent, que ces signes radiologiques ou ces constatations s’accompagnent ou non de troubles fonctionnels respiratoires.

Complications :
- cardiaque :
- Insuffisance ventriculaire droite caractérisée ;
- pleuropulmonaires :
- Tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium
xenopi, M. avium intracellulare, M. kansaii) surajoutée et caractérisée ;
- Nécrose cavitaire aseptique d’une masse pseudotumorale ;
- Aspergillose intracavitaire confirmée par la sérologie ;
- non spécifiques :
- Surinfection ou suppuration bactérienne bronchopulmonaire, subaiguë ou chronique ;
- Pneumothorax spontané.
Manifestation pathologique associée :
- lésions pleuro-pneumoconiotiques à type rhumatoïde (syndrome de Caplan-Collinet).

C2. – Fibrose interstitielle pulmonaire diffuse non régressive, d’apparence primitive. Cette affection doit être confirmée par un examen radiographique ou par tomodensitométrie en coupes
millimétriques ou par des constatations anatomo-pathologiques lorsqu’elles existent.
Complications de cette affection :
- insuffisance respiratoire chronique caractérisée ;
- insuffisance ventriculaire droite caractérisée ;
- tuberculose et autre mycobactériose (Mycobacterium xenopi, M. avium intracellulare, M. kansaii) surajoutée et caractérisée ;
- pneumothorax spontané.

- C -

C1. – 35 ans
(sous réserve
d’une durée
minimale
d’exposition
de 10 ans)

 

 

 

 

 

C2. – 35 ans
(sous réserve
d’une durée
minimale
d’exposition
de 10 ans)

  

[ Retour Tableaux des Maladies Professionnelles | Index des Rubriques ]
  


Ce site est optimisé pour une définition de 1024 x 768 ou supérieure.
Il nécessite pour certaines fonctions le plug-in Macromedia Flash Player.

Les marques et les noms de produit sont des marques déposées ou des marques commerciales de leur détenteur respectifs
Google