Intoxication par le plomb d'origine professionnelle

Vous êtes médecin du travail en service interentreprises.
Monsieur C., 51 ans, se présente en visite spontanée avec une plombémie à 900 µg /l (prélèvement exécuté dans de bonnes conditions, dosage par un laboratoire agréé). Ce dosage a été prescrit par son médecin traitant à la demande du patient intrigué par un reportage vu à la télévision. Le patient est chef d'atelier dans une entreprise de broyage de minerai de fer et de manganèse, suivi depuis 5 ans en médecine du travail. Il ne bénéficie pas d'une surveillance médicale spéciale pour le plomb. Il n'a aucun antécédent particulier, un tabagisme arrêté il y a 15 ans et une consommation alcoolique (vin) modérée. Avant d'entrer dans l'entreprise, il était gérant de société et n'exécutait que les tâches administratives.






Cet article provient de ☞ UVMT - Université Virtuelle de Médecine du Travail
http://www.uvmt.org

L'URL de cet article est:
http://www.uvmt.org/sections.php?artid=703