UVMT participe aux
Campus Numériques

     Menu Principal

· Accueil
· Recherche avancée

Formation UVMT
· Formations
· Entrée D.E.S.
· Législation
· Toxicologie
· F.A.Q.
· Q.C.M.
· Cas Cliniques
· Veille documentaire
· Thèses et mémoires
· Forum Saint Jacques
· Banque de données
· Cours les plus lus

UVMT et Vous
· Forum
· Dialogue (Chat)
· Calendrier
· Newsletter
· Sondages

UVMT et Internet
· Les guides UVMT
· Liens
· Statistiques
· Recommandez nous

Communauté UVMT
· Votre compte
· Liste des comptes


     Recherche


     Qui est en ligne ?
Il y a pour le moment 29 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

      Identification
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...

     Sur le Web

     A propos d'UVMT

UVMT est un site de télé-enseignement développé par l'Institut Interuniversitaire de Médecine du Travail de Paris Ile de France.

Pour en savoir plus sur UVMT, cliquez ici.


 

☞ UVMT - Université Virtuelle de Médecine du Travail FAQ (Foire Aux Questions)



Catégorie:
Principal -> Intoxication par le plomb d\'origine professionnelles

Question
·  Les VME pour le Plomb sont-elles des valeurs indicatives ou réglementaires ?

·  Quel est le meilleur indicateur d’exposition au plomb des semaines précédentes lorsque l’exposition est stable?

·  La plombémie est-elle un bon témoin de la charge de l’organisme au plomb?

·  Comment poser le Diagnostic d’imprégnation saturnine chez un patient présentant une asthénie, une irritabilité, et chez lequel on a retrouvé une plombémie à 700 µg/l ?

·  4 ans après arrêt de toute exposition au plomb, devant l’apparition d’une asthénie chez une femme, on effectue des dosages : plombémie: 190 µg/l; PPZ: 20 µg/g Hb. ALAU: 3 mg/g de créatinine; Quel examen prescrire ?

·  Dans quelles conditions le dosage des ALA-U + plombémie présente t-il un intérêt supérieur à celui des PPZ + plombémie ?

·  Dans quelle situation, les PPZ sont-ils de bons indicateurs du plomb biologiquement actif ?

·  Dans un atelier ou les salariés sont exposés à des poussières d’oxyde de plomb, et qui effectuent le même travail, on retrouve des plombémies, effectuées dans un même laboratoire, variant de 250 à 600 µg /l. Comment peut on expliquer ces chiffres ?

·  Quelles sont les valeurs moyennes de la plombémie chez un adulte non exposé professionnellement, dans la population générale ?

·  Quelles sont les valeurs réglementaires de la plombémie permettant une DMP : pour les manifestations aiguës ou subaiguës ? pour les manifestations chroniques ?

·  Un patient de 40 ans, présentant une exposition au plomb depuis 10 ans, bien contrôlée, a une plombémie de 450 µg/l, alors qu’elle était de 350 l’année précédente: Quelle symptomatologie craignez vous de voir apparaître chez ce patient ?

·  Chez un sujet exposé au plomb et qui présente des céphalées et une asthénie, on retrouve une plombémie à 800µ /L. Quelle est la première mesure à effectuer par le Médecin du travail pour ce salarié ?

·  Lors d’une surexposition importante de 1 mois (mauvaises conditions de travail) chez un patient habituellement exposé au plomb, devant l’apparition de céphalées, troubles du sommeil, troubles de l’humeur, douleurs abdominales, des dosage

·  Dans les intoxications chroniques au plomb, à partir de quel taux sanguin de plombémie voit on apparaître une augmentation de ALAU ?


Réponse
·  Les VME pour le Plomb sont-elles des valeurs indicatives ou réglementaires ?

Ce sont des valeurs réglementaires.

Retour au début

·  Quel est le meilleur indicateur d’exposition au plomb des semaines précédentes lorsque l’exposition est stable?

La plombémie.

Retour au début

·  La plombémie est-elle un bon témoin de la charge de l’organisme au plomb?

Non: après contamination importante, elle surévalue le pool de plomb et le sous évalue à distance de tout contact avec le plomb.

Retour au début

·  Comment poser le Diagnostic d’imprégnation saturnine chez un patient présentant une asthénie, une irritabilité, et chez lequel on a retrouvé une plombémie à 700 µg/l ?

La plomburie provoquée par perfusion d’EDTA calcique (meilleur indicateur biologique de la dose interne, il évalue la quantité de plomb mobilisable biologiquement actif).

Retour au début

·  4 ans après arrêt de toute exposition au plomb, devant l’apparition d’une asthénie chez une femme, on effectue des dosages : plombémie: 190 µg/l; PPZ: 20 µg/g Hb. ALAU: 3 mg/g de créatinine; Quel examen prescrire ?

Dosage de ferritine: la carence martiale peut être responsable d’une élévation des PPZ. Une porphyrie peut plus exceptionnellement être également en cause.

Retour au début

·  Dans quelles conditions le dosage des ALA-U + plombémie présente t-il un intérêt supérieur à celui des PPZ + plombémie ?

Dans les suites d’une surexposition accidentelle inhabituelle chez un sujet déjà exposé, permet de mesurer l’importance de la surexposition.

Retour au début

·  Dans quelle situation, les PPZ sont-ils de bons indicateurs du plomb biologiquement actif ?

En cas d’exposition stable et prolongée. Il y a alors une bonne corrélation entre la plombémie et le taux des PPZ.

Retour au début

·  Dans un atelier ou les salariés sont exposés à des poussières d’oxyde de plomb, et qui effectuent le même travail, on retrouve des plombémies, effectuées dans un même laboratoire, variant de 250 à 600 µg /l. Comment peut on expliquer ces chiffres ?

- L’exposition réelle dépend pour le plomb du respect des mesures d’hygiène individuelles (douches, lavage des mains, brossage des ongles, tabagisme sur le lieu de travail), de l’existence d’une onycophagie, de la présence d’une moustache. - Il existe une dispersion importante intralaboratoire des chiffres de la plombémie.

Retour au début

·  Quelles sont les valeurs moyennes de la plombémie chez un adulte non exposé professionnellement, dans la population générale ?

Inférieur à 150 (g /l).

Retour au début

·  Quelles sont les valeurs réglementaires de la plombémie permettant une DMP : pour les manifestations aiguës ou subaiguës ? pour les manifestations chroniques ?

- 40µg/100ml - 80µg / 100ml .

Retour au début

·  Un patient de 40 ans, présentant une exposition au plomb depuis 10 ans, bien contrôlée, a une plombémie de 450 µg/l, alors qu’elle était de 350 l’année précédente: Quelle symptomatologie craignez vous de voir apparaître chez ce patient ?

- aucune: - dispersion des chiffres de la plombémie; - il existe une augmentation de l’imprégnation même si l’exposition est constante et peu importante, la plombémie en période de stabilité de l’exposition résulte du relargage osseux et de l’apport exogène.

Retour au début

·  Chez un sujet exposé au plomb et qui présente des céphalées et une asthénie, on retrouve une plombémie à 800µ /L. Quelle est la première mesure à effectuer par le Médecin du travail pour ce salarié ?

Arrêt immédiat de toute exposition et contrôle de ce dosage.

Retour au début

·  Lors d’une surexposition importante de 1 mois (mauvaises conditions de travail) chez un patient habituellement exposé au plomb, devant l’apparition de céphalées, troubles du sommeil, troubles de l’humeur, douleurs abdominales, des dosage

Arrêt immédiat de toute exposition au plomb; 2ème dosage pour DMP; traitement chélateur.

Retour au début

·  Dans les intoxications chroniques au plomb, à partir de quel taux sanguin de plombémie voit on apparaître une augmentation de ALAU ?

400µg/l.

Retour au début



  


Ce site est optimisé pour une définition de 1024 x 768 ou supérieure.
Il nécessite pour certaines fonctions le plug-in Macromedia Flash Player.

Les marques et les noms de produit sont des marques déposées ou des marques commerciales de leur détenteur respectifs
Google